Installations pour un enfant hypotonique

L'hypotonie de votre enfant induit une attitude en flexion. Son tonus anormalement bas ne lui permet pas de se redresser, son corps chute sur l'avant et son regard se retrouve constamment dirigé vers le sol.
On va donc chercher à redresser son dos et sa tête, afin de favoriser les échanges, de l'aider à prendre conscience du monde qui l'entoure et de rendre ses mouvements plus efficaces. La manipulation consiste à guider ses mouvements pour qu'ils deviennent plus normaux, dans le cas de l'hypotonie, on cherche à obtenir plus de maintien.


En position semi-couchée, la tête de votre enfant n'est pas maintenue, elle chute sur l'arrière ce qui entraîne une rupture du contact visuel:

tete-vers-l-arr.jpg
Pour redresser votre enfant, maintenez ses épaules et relevez-le doucement en amenant ses épaules sur l'avant, orientez-le sur un côté quand vous le redressez ceci l'aidera à ramener sa tête vers l'avant. Encouragez-le à garder cette position par la parole, en attirant son attention sur votre visage par des sourires, des grimaces...

Les positions suivantes l'aideront à maintenir sa tête droite et à regarder autour de lui.

Si votre enfant a de grosses difficultés à maintenir sa tête, commencez par la position assise soutenue:

3-tenue-tete-assis-sur-les-genoux-de-l-adulte-flexion-hanc.jpgMaintenez-le au niveau des épaules, abaissez-les doucement. Au fur et à mesure que son maintien de tête s'améliore, penchez-le plus en arrière pour augmenter sa résistance. La flexion de votre jambe sous ses cuisses permet une position confortable. Votre enfant peut manipuler un objet. Contrairement à l'enfant spastique, il est important d'apporter des stimulations visuelles situées vers le haut, elles l'inciteront à relever sa tête.





4-tenue-tete-sur-adulte-couche.jpgLa position à califourchon permet le face à face. L'enfant est moins soutenu, il doit faire plus d'efforts pour maintenir sa tête. Aidez-le toujours au niveau des épaules. Vous pouvez pencher vos genoux d'un côté et de l'autre pour exercer son équilibre.



5-tenue-tete-califourchon.jpgA présent, encouragez-le à dresser la tête alors qu'il est légérement penché sur l'avant.







tenue-de-tete--.jpgEnfin, encouragez-le à relever la tête quand il est couché sur le ventre. C'est la position la plus difficile, votre enfant doit lutter contre la pesanteur.




On constate souvent chez l'enfant hypotonique une ouverture de bouche permanente, responsable d'un bavage. Il sera plus facile pour un enfant qui tient sa tête de maintenir sa bouche fermée. Cette occlusion de la bouche facilite par la suite la production de sons, il faut donc y veiller. Parfois une prise en charge orthophonique sera nécessaire afin de l'acquérir.
La rééducation du bavage doit se faire précocement pour être efficace.


Pour inciter votre enfant à utiliser ses mains, encouragez-le à amener ses mains à hauteur de son visage et à les regarder:

Plus il aura connaissance de son corps, mieux il saura s'en servir. Profitez de ces installations pour chanter des comptines, le chatouiller, nommer les différentes parties de son corps...
6-regarder-ses-mains.jpg
7-faciliter-utilisation-mains.jpg

Utilisez des jouets attractifs, colorés, sonores, aux touchers différents. Plus il sera intéressé, plus il fera d'efforts pour saisir, regarder...







En position assise, votre enfant aura tendance à partir sur l'avant ce qui entraîne une mauvaise position  des hanches et à terme des déformations:

8-assis-tailleur.jpg

Pour lutter contre cet affaissement, maintenez-le au niveau des hanches en appuyant vers le bas, cela l'aidera à redresser son dos. S'il est très hypotonique, supportez sa poitrine avec une main, avec l'autre main appuyez sur le bas de son dos. Des frictions le long de sa colonne vertébrale peuvent également aider au redressement.
Cette position est favorable pour les situations d'attention conjointe.

9-inhibition-assis-ds-dos-de-l-enf.jpg


Veillez également à la position en W (l'enfant, en appui sur les genoux, positionne ses fesses entre ses chevilles, l'angle de ses jambes forme une sorte de W au sol), cette position est mauvaise pour les hanches et les genoux, encouragez votre enfant à mettre ses fesses sur ses talons. Cela le rendra plus mobile et facilitera le passage aux 4 pattes.


Il est possible de proposer un appui sur le devant (comme une table) lors de diverses activités, ce qui facilite le positionnement des bras vers l'avant et influe sur le redressement du tronc.

11-assis-chaise.jpg

Une tablette légèrement surélevée peut être encore plus efficace.
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus